Le stress, est-ce stimulant ?

le stress, est-ce stimulant ?

« Le stress ? C’est motivant ! », « Le stress, j’en ai besoin pour me surpasser », « Le stress, on en fait toute une histoire alors que ce n’est pas bien grave, c’est même stimulant ! ». Voilà quelques-unes des déclarations que l’on peut entendre lorsque l’on interroge les passants sur le stress. Alors, le stress peut-il être positif ? 

 

Le stress, le sujet à la Une des magazines

Le stress figure parmi les sujets les plus traités par les magazines ces dernières années. Il serait le mal de nos sociétés modernes. A tel point que se développe en parallèle pour y remédier de nombreux produits et activités liés au bien-être. Halte au stress, bonjour à la zénitude : voilà la tendance actuelle.

 

Pour certains réfractaires, le stress a du bon

Certains réfractaires, peut-être par esprit de contradiction, luttent pourtant contre l’idée selon laquelle le stress serait un mal. La multiplication des sujets sur les méfaits du stress n’a pas de prise sur eux : ils assurent que le stress n’est pas si mauvais qu’on voudrait le leur faire croire. Ils sont même à la limite de penser que les méfaits du stress ont été inventés par les fainéants…

Alexandre, chef d’équipe dans une tour de La Défense, en est certain : « Le stress, ça me fait avancer. Une petite dose de stress, ça m’aide à être plus performant ». Yassine, cadre commercial, va même plus loin : « Sans stress, je finirais par m’endormir ! Heureusement qu’il y a un peu stress, ça ne fait pas de mal« .

 

Le stress, outil de management

Certains vont même jusqu’à utiliser le stress pour manager leur équipe. Pour eux, le stress au travail ne serait pas un fléau mais un outil de management leur permettant de motiver leurs collaborateurs. Karine, Directrice commerciale, nous explique : « en fin de trimestre, je mets un petit coup de stress à mes équipes pour qu’elles atteignent les objectifs. C’est important pour la performance ! »

 

L’avis des experts

Peut-on vraiment dire que le stress est stimulant ou motivant ? Que l’on a besoin de stress pour être performant ? Pour Thierry Fourquet, expert en prévention des risques psychosociaux au sein du cabinet Nouvelle Heure, il est grand temps de balayer ces idées reçues : « Alors que l’on parle de plus en plus du stress et de ses effets néfastes sur la santé, il est regrettable que de telles croyances perdurent. Le stress n’a rien de positif, surtout lorsqu’il s’installe et devient chronique. Il ne doit pas non plus être confondu avec la motivation. Pour motiver un collaborateur, mieux vaut lui donner un travail qui a du sens, qu’il peut accomplir en autonomie et lui témoigner de la reconnaissance« .

 

Ne pas confondre stress et motivation

Le stress ne peut être vu comme un moyen de motiver un collaborateur. Le manager peut actionner de multiples leviers pour motiver son équipe, mais le stress n’en fait pas partie. Car ceux qui cherchent à minimiser les effets négatifs du stress et même à en vanter les mérites n’en connaissent bien souvent ni la définition, ni les incidences sur la santé.

Selon l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress « survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes que lui impose son environnement et les ressources dont elle dispose pour y faire face ». Autrement dit, le stress apparaît en cas de tiraillement entre ce que l’on nous demande de faire et les moyens que l’on a pour y parvenir.

Cette situation inconfortable n’a rien à voir avec la motivation. La motivation est en effet un processus qui oriente l’individu vers un objectif. Motiver une équipe, c’est justement lui donner les moyens d’atteindre ses objectifs. Alors que le stress apparaît quant à lui quand on ne dispose pas de ces moyens.

 

Manager par le stress est une aberration

Pour Thierry Fourquet « manager par le stress est une aberration. Il s’agit là d’une vision archaïque du management. Plutôt que de laisser son équipe en situation de stress pour atteindre ses objectifs, le manager doit plutôt l’accompagner et lui donner tous les moyens de réussir. Le manager doit savoir écouter et déceler le décalage entre les ressources dont dispose un collaborateur et les objectifs à atteindre afin de pouvoir apporter son aide. Laisser un collaborateur en situation de stress est pour moi une faute professionnelle : les dangers du stress en termes de santé sont désormais connus, et il faut rappeler que l’employeur est responsable de la sécurité de ses salariés ».

 

On ne peut plus le nier : le stress a des effets négatifs sur la santé

Le stress n’est pas sans effet sur notre santé. Dans une telle situation, la fréquence cardiaque augmente, comme notamment la tension artérielle. Si le stress se prolonge ou s’intensifie, des effets néfastes sur la santé, parfois irréversibles, apparaissent.

Le stress, et plus généralement les risques psychosociaux, est à l’origine de troubles sur le plan psychologique mais peut également avoir un impact plus ou moins grave sur le plan physique. Le stress peut ainsi provoquer :

  • fatigue, épuisement, jusqu’au burn-out ;
  • troubles du sommeil ;
  • maladies psychiques, dépression ;
  • troubles musculo-squelettiques ;
  • troubles du comportement ;
  • différentes formes d’addictions ;
  • suicides dans les cas les plus graves ;
  • maladies cardiaques ;

 

Effets négatifs sur la santé = un coût pour l’entreprise

Parier sur le stress pour motiver ses équipes est un mauvais calcul. Selon une étude de l’INRS, le coût social du stress en France (dépenses liées à l’absentéisme, aux soins, aux cessations d’activité et aux décès prématurés) a été estimé en 2007 entre 2 et 3 milliards d’euros. Une lourde charge pour notre économie.

 

Vers la fin des idées reçues sur le stress

Beaucoup de travail reste à faire pour convaincre les dirigeants et les managers des bienfaits de lutter contre le stress, et plus généralement de la qualité de vie au travail (QVT) sur la performance de leur entreprise. Toutes les études le démontrent, mais les comportements et idées reçues tardent parfois à évoluer. La tendance est positive, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir !

Le stress ne doit pas être considéré comme faisant partie intégrante de notre société moderne. Il n’est pas une fatalité et doit être combattu, pour notre santé à tous.

Le Petit Néo

 

Recevez les nouveaux articles du Petit Néo :

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *