Suis-je l’auteur de ma vie professionnelle ? 1

suis-je l'auteur de ma vie professionnelle ?

Avez-vous choisi votre vie professionnelle ou s’est-elle imposée à vous, en raison de votre formation ou du marché de l’emploi ? Et est-ce vous qui écrivez votre vie professionnelle, qui l’orientez et en êtes pleinement le décideur ?
Autant de questions qui nous sont venues à l’esprit à la lecture du passionnant dossier « Suis-je l’auteur de ma vie ? » paru dans Philosophie Magazine de décembre 2016- janvier 2017.
En quoi ces questions sont-elles essentielles ?
Etre autonome plutôt que subir
L’autonomie est la clé de l’épanouissement au travail. Etre autonome dans sa vie professionnelle, s’écouter plutôt que de subir ou de suivre une routine qui s’est installée, est fondamental pour votre bien-être. Mais aussi pour que vous restiez en accord avec qui vous êtes. Vous ne devez pas être « enfermé(e) » dans votre vie professionnelle mais concevoir votre vie professionnelle comme une liberté, un espace où vous allez pouvoir développer votre potentiel, avancer, vous exprimer. Vous reprenez la main et devenez à la fois l’acteur et l’auteur de votre vie professionnelle.
Devenir responsable de ses choix
En reprenant les manettes de votre vie professionnelle, vous devenez responsable de vos choix. Vous prenez conscience de votre liberté, de votre champ des possibles et assumez qui vous êtes mais aussi vos éventuels échecs et erreurs. Ce courage vous épanouit parce que c’est vous, et rien que vous, qui avez choisi votre vie professionnelle. C’est certes difficile, mais vous vous réjouissez de vous voir avancer selon votre propre volonté. C’est vous qui écrivez votre vie professionnelle, qui commettez parfois des erreurs, mais l’essentiel est bien d’avancer et d’être soi-même !
La rédaction du Petit Néo vous donne quelques conseils :
Redevenez l’auteur de votre vie professionnelle
Votre formation initiale, vos études, vous ont conduit(e) à votre premier emploi et à une voie professionnelle. Hélas, on choisit parfois ses études « par défaut » ou sans réfléchir à leur application professionnelle, ce qui nous conduit alors vers un métier qui ne nous correspond pas forcément. Il arrive également que le marché de l’emploi nous contraigne à accepter un emploi qui n’est pas en accord avec nos principales attentes. Il est aussi possible que le poste que vous occupez vous convenait il y a quelques années mais que depuis lors vos besoins ont évolué.
Il est primordial qu’à un moment de votre parcours vous repreniez les rênes : votre vie, personne ne la vit à votre place. C’est à vous de décider comment l’écrire et la vivre.
Interrogez-vous sur votre vie professionnelle
Votre vie professionnelle vous convient-elle ? Les missions que vous exercez vous apportent-elles satisfaction ? Vous sentez-vous à votre place lorsque vous les exécutez ? Développez-vous tout votre potentiel ou une petite voix vous susurre-t-elle que vous n’exploitez pas suffisamment toutes vos capacités ou que vous n’osez pas réaliser un rêve trop profondément enfoui ?
Il est essentiel que vous vous posiez et preniez le temps de réfléchir à ce que vous apporte votre travail. Cela ne signifie pas que vous allez faire votre révolution professionnelle et que vous allez tout mettre par terre : vous allez voir quels aspects vous correspondent aujourd’hui, et ceux qui peut-être vous correspondent moins. Parfois, de petits changements font beaucoup : vous serez heureux(se) de les avoir initiés, vous prouvant ainsi que vous êtes le décideur, que vous êtes capable de changer.
Faites évoluer votre travail
En fonction de cette réflexion, vous allez pouvoir faire évoluer votre travail, par exemple en rééquilibrant les différentes tâches que vous exercez. Au besoin, vous allez pouvoir demander à votre manager de faire évoluer vos missions pour qu’elles correspondent davantage à vos envies, vos besoins et vos capacités.
Evoluez au sein de votre entreprise
Vous pouvez écrire la suite de votre vie professionnelle sur un autre poste au sein de votre entreprise. Réfléchissez aux opportunités qui existent dans votre entreprise, et parlez-en à votre manager et/ou aux ressources humaines. Balayez votre éventuel manque de confiance ou le fatalisme (« mon entreprise ne fera rien pour moi ») : qui ne tente rien n’a rien. Formulez votre projet professionnel. Même si votre employeur ne donne pas une suite favorable dans l’immédiat, le fait d’avoir exprimé votre souhait vous mettra en confiance. Vous avez réussi à dire ce que vous attendez, c’est déjà un grand pas !
Construisez votre vie professionnelle
Il vous revient de construire votre parcours professionnel : personne ne le fera à votre place. Prenez le temps de la réflexion : à cette étape de votre vie professionnelle, qu’est-ce qui vous correspond ? quels sont vos besoins ? quelles sont les valeurs que vous voulez défendre dans votre travail ? Ecoutez-vous !
Quand vous aurez défini où vous voulez aller, quel est le prochain chapitre que vous voulez écrire, vous pourrez alors déterminer quels sont les meilleurs moyens pour y arriver. Parlez de votre projet à vos proches pour bénéficier des conseils de ceux qui vous connaissent le mieux. Faites-vous également aider, au besoin, par des professionnels de l’orientation professionnelle, qui vous verront de manière objective. Un bilan de compétences pourrait être une bonne idée, tout comme une formation supplémentaire.
Surtout, sentez-vous libre. La vie professionnelle n’est pas un carcan. Elle n’est pas une voie de chemin de fer que l’on doit suivre obligatoirement : il existe des aiguillages, à vous de les actionner ! 
Bien entendu, tout changement, toute évolution n’est pas facile. Cela demande du courage. Mais vous serez d’autant plus fier(fière) de vous être pris(e) en main ! Balayez vos peurs : la peur est un frein qui vous empêche de vous accomplir.
Le Petit Néo
Recevez les nouveaux articles du Petit Néo :

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Suis-je l’auteur de ma vie professionnelle ?

  • Hervé

    DE manière générale il est important d’écrire soi même sa vie : merci pour cet article intéressant. D’autant que c’est bientôt les résolutions pour 2017 !