Organisez un groupe de parole dans votre entreprise 1

groupe de parole

Les espaces d’expression sont de plus en plus réduits dans les entreprises. On demande à chacun d’être productif, mais peu de s’exprimer… Pourtant, l’entreprise aurait tout à y gagner. Organiser des groupes de parole est une solution à ne pas négliger, notamment parmi les actions de prévention des risques psychosociaux.

L’espace de parole : un atout pour l’entreprise !

Les espaces d’expression sont un atout pour les entreprises. Ils permettent de faire émerger des idées nouvelles, de corriger des projets, d’innover et d’avancer, bref d’être plus performants.

Bien gérés, ils libèrent la parole des salariés, consolident les relations entre les collaborateurs quel que soit leur lien hiérarchique et améliorent le mode participatif.

Parler fait du bien. Nous le savons tous. Ce n’est pas une perte de temps ou d’argent. C’est un gain de performance et une protection contre les risques psychosociaux : la parole allège l’esprit. Une fois que les choses sont dites, cela va déjà beaucoup mieux !

 

Les groupes de parole, outils de prévention des RPS

Inscrite dans une démarche de prévention des risques psychosociaux, l’organisation d’un groupe de parole permet de créer un espace d’échanges et d’expression libre plaçant les salariés au cœur du dispositif.

En donnant la possibilité aux salariés de participer volontairement à un groupe de parole, l’entreprise implique l’ensemble de ses collaborateurs dans la prévention.

Elle permet également à chacun de s’exprimer et de prendre de la distance par rapport à ses ressentis, ce qui libère les tensions, et fait sortir certains de leur isolement par la reconnaissance de vécus similaires.

La nécessité de faire appel à un animateur extérieur

Pour garantir le respect de l’anonymat et tirer le meilleur profit du groupe de parole, il est essentiel d’en confier l’animation à un intervenant extérieur. Ce dernier sera perçu comme neutre par les participants et pourra ainsi, par ses talents d’animation, libérer et faciliter la parole.

Thierry Fourquet, du cabinet de prévention des risques psychosociaux Nouvelle Heure, explique que « les participants aux groupes de parole se libèrent d’un poids en livrant leurs ressentis à un intervenant extérieur. C’est parfois la première fois qu’ils mettent des mots sur leurs émotions. Ils confient « sans filtre » des ressentis qu’ils n’osaient parfois pas exprimer dans leur entreprise : le seul fait de « dire » est déjà un outil puissant de prévention« .

Tirez parti du groupe de parole

L’animateur du groupe de parole, tout en assurant l’anonymat des échanges, peut faire remonter à l’entreprise ou à son CHSCT des facteurs de risque qui auraient émergé au cours de la session.

En cela, le groupe de parole n’est pas seulement un outil consistant à créer un espace d’expression. Il permet d’aller plus loin en enrichissant une démarche RPS, en précisant une évaluation des risques ou en donnant quelques pistes qui mériteront d’être creusées.

Un groupe de parole, pour qui ?

Un groupe de parole peut être proposé, sur la base du volontariat, à l’ensemble du personnel, en veillant cependant à ne pas convier des salariés ayant un lien hiérarchique.

Il est également possible de réserver un groupe de parole aux salariés d’un département ou d’un service, par exemple dans une période de changements profonds que traverseraient les membres de l’équipe concernée ou en cas de problème spécifique à cette équipe.

Un groupe de parole, sur quels sujets ?

Différents thèmes peuvent être abordés durant un groupe de parole. L’animateur, par son expérience, conduit et oriente les échanges. Il peut aborder les ressentis des participants quant à leur poste de travail, quant à leurs relations de travail, la stratégie de leur entreprise ou des thématiques spécifiques.

Un groupe de parole, pour quels gains ?

Le groupe de parole a un rôle de prévention, en libérant les ressentis.

Il facilite par ailleurs la prise de recul des participants et le partage d’expériences.

Enfin, et peut-être surtout, il permet de détecter des facteurs de risques, ce qui permet d’enrichir l’évaluation des risques qui auraient déjà été effectuée dans l’entreprise ou de faire prendre conscience de la nécessité d’engager une telle évaluation.

L’écoute doit être développée dans l’entreprise

Thierry Fourquet, du cabinet de prévention des risques psychosociaux (RPS) Nouvelle Heure, constate quotidiennement les apports bénéfiques de l’organisation de groupes de parole en entreprise. Il confie au Petit Néo : « Je reste toujours surpris que les participants me remercient si vivement à l’issue d’un groupe de parole. Cela souligne à quel point l’écoute doit être développée dans les entreprises ».

Une belle conclusion.

Le Petit Néo

Découvrez les groupes de parole du cabinet Nouvelle Heure.

Recevez les nouveaux articles du Petit Néo :

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Organisez un groupe de parole dans votre entreprise