Comment réagissez-vous face aux difficultés au travail ? 1

difficultés au travail

Au travail, quelles sont vos réactions face aux situations difficiles ? Conflit, décision à prendre, coup dur : restez-vous serein(e) ? Etes vous débordé(e) par vos émotions ? Nous avons tous un manière différente de réagir !

 

Etes-vous plutôt émotif(ve) ?

L’imprévu peut me déstabiliser : en cas de coup dur ou de surprise, je peux être tétanisé(e), me mettre à bégayer et ne plus arriver à réfléchir. Je perds parfois mes moyens et me « recroqueville ».
Tout cela parce que j’ai peur de mal faire, de prendre la mauvaise décision, etc. Quand un incident survient, je m’embrouille dans mes pensées et n’arrive plus à agir sereinement.
Le conseil du Petit NéoAcceptez-vous d’abord tel(le) que vous êtes. Emotif, et alors ? Il vaut mieux parler en bafouillant et rougissant plutôt que se taire ! Si l’émotion est trop envahissante, essayez toutefois certains exercices de relaxation, par exemple en respirant profondément pour faire baisser la pression.

 

Etes-vous plutôt impulsif(ve) ?

Je suis plutôt du genre à réagir au quart de tour. En cas de coup dur ou de conflit, je passe immédiatement à l’action. Je ne vais tout de même pas rester les bras ballants sans rien faire !
S’il est vrai que je surréagis parfois, j’arrive quand même à présenter mes excuses et à réparer les dégâts provoqués par mon impulsivité… Mais on ne se refait pas : je recommence à réagir au quart de tour dès la prochaine situation difficile ! Et je brûle une énergie folle !

Le conseil du Petit Néo : Essayez de vous poser. Quand vous devez prendre une décision, répondre à quelqu’un ou agir, prenez le temps : tout ne doit pas être fait dans l’immédiateté. Dans votre rapport aux autres, tentez quoi qu’il arrive d’écouter l’autre attentivement et sans l’interrompre. Evitez de vous sentir jugé(e) et concentrez-vous sur les ressentis qu’exprime votre interlocuteur. L’attaque ne doit plus être un réflexe ! La méditation, pratiquée régulièrement, pourrait vous aider.

 

Etes-vous plutôt dans la maîtrise de soi ?

Il est important pour moi de garder le self-control : j’essaie de toujours maîtriser mes émotions.
Je gère les événements à froid mais cette maîtrise peut m’empêcher parfois de voir tous les aspects de la situation. Je prends ainsi rapidement la décision qui correspond à mes habitudes et qui me paraît raisonnable, alors qu’en y réfléchissant bien ce n’est pas forcément la solution la plus pertinente. Je ne suis pas très souple, mais je me rends compte après coup que d’autres voies étaient possibles, voire meilleures.
Le conseil du Petit Néo : Vous avez sans doute mis en place des « rituels », de petites habitudes que vous respectez machinalement. Vous réagissez selon un schéma préétabli, ancré au plus profond de vous. Ces habitudes vous protègent, mais peuvent nuire à votre analyse de la situation. Réfléchissez à certaines de vos habitudes et à vos réactions dans l’adversité. Essayez également de comprendre sans jugement les idées, mode de vie ou goûts très différents des vôtres.

 

Etes-vous plutôt serein(e) ?

Je sais accueillir et gérer mes émotions, même en cas de fortes turbulences. Je sais adapter mon comportement à la situation et suis quelqu’un de très souple. Je n’ai aucun problème pour exprimer mes émotions ou exprimer un refus.
En fait, j’ai une confiance en moi qui m’aide à prendre du recul, mettre chaque situation à sa juste place et à accepter ce que je ne peux changer.
Le conseil du Petit Néo : Ne changez pas cette façon d’être. La sérénité est un trésor ! Mais veillez tout de même à ne pas vous enfermer dans la modération, ce que certains pourraient vous reprocher. N’oubliez pas que l’impulsivité et la spontanéité sont des réactions humaines, et participent à l’affirmation de soi.

 

Nous avons tous des façons différentes de réagir face à l’adversité. Vous appartenez sans doute à l’un de ces profils-types, et votre collègue, dont vous ne comprenez pas les réactions, appartient à un autre : mieux comprendre les mécanismes de chacun permet de mieux travailler ensemble.

Le Petit Néo

 

Recevez les nouveaux articles du Petit Néo :

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Comment réagissez-vous face aux difficultés au travail ?

  • Cédric

    Le plus important effectivement selon moi : apprendre à mieux connaître l’autre. Après, tout va beaucoup mieux !!