Agissons contre les discriminations à l’embauche

discriminations à l'embauche

Selon votre nom ou votre origine, vous devez envoyer 4 fois plus de CV pour espérer décrocher un entretien ! Les discriminations à l’embauche sont bel et bien une réalité : à compétences égales, nous n’avons pas tous les mêmes chances de trouver un emploi.

Pourtant, la constitution française est claire :  » Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances ».

Le gouvernement lance le 19 avril 2019 une vaste campagne de sensibilisation pour lutter contre les discriminations à l’embauche.

 

Quelles discriminations ?

20 motifs de discriminations sont retenus :

  • Sexe
  • Origine
  • Grossesse
  • Situation de famille
  • Apparence physique
  • Patronyme
  • Lieu de résidence
  • Etat de santé
  • Handicap
  • Caractéristiques génétiques
  • Mœurs
  • Orientation sexuelle
  • Identité sexuelle
  • Age
  • Opinions politiques
  • Activités syndicales
  • Appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, à une race, à une nation
  • Appartenance ou non-appartenance, vraie ou supposée, à une religion

 

Quel risque pour l’entreprise ?

Sans compter le fait de passer à côté des gains que pourrait lui apporter la diversité, l’employeur qui discrimine à l’embauche encourt 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amendes (art. 225-1 et 225-2 du code pénal).

 

Un test auprès de 1 000 entreprises

Le gouvernement va lancer une vaste opération de test, consistant en l’envoi à 1 000 entreprises de deux candidatures similaires en tout point, sauf un critère relevant de l’un des 20 motifs de discrimination précités.

La synthèse des résultats sera publiée et chaque entreprise testée sera tenue de tirer le bilan de ses résultats, et de mettre en place le cas échéant des mesures correctives rapides et efficaces.

 

La création de l’action de groupe

La création de l’action de groupe doit permettre de faire cesser les discriminations collectives qui peuvent toucher des candidats en ouvrant la possibilité de mener des actions collectives en justice.

 

Un recueil de témoignages

Vous êtes victime de discriminations à l’embauche ? Le Défenseur des droits a lancé une plateforme en ligne pour livrer votre témoignage : témoigner ici.

 

Qui contacter en cas de discrimination

Vous pouvez contacter l’inspection du travail, les organisations syndicales, les associations de lutte contre les discriminations et/ou le Défenseur des droits. Ils pourront vous informer sur vos droits et recours, instruire votre dossier, vous aider à régler votre problème à l’amiable et appuyer l’ensemble de vos démarches, y compris judiciaires.

 

Nos conseils pour les recruteurs

Volontairement ou non, nous avons tendance à recruter des profils qui nous ressemblent. Le recruteur doit être vigilant dans sa pratique professionnelles pour que son recrutement soit basé sur des éléments objectifs et non discriminatoires : les compétences d’abord.

Le gouvernement rappelle qu’il existe de nombreux guides et outils développés pour aider les recruteurs qui veulent être exemplaires. C’est également le sens de l’offre de services globale proposée par Pôle emploi à destination des entreprises pour des recrutements non-discriminants

L’État promeut des méthodes de recrutement alternatives, qui permettent de sélectionner sur les compétences requises pour un poste, et non sur la base d’informations partielles dans le CV : la Méthode de Recrutement par Simulation, les CV Vidéo, le recrutement sans CV, les salons en ligne, permettent de recruter autrement et de choisir le meilleur candidat.

Surtout,il convient de prendre conscience que la diversité est source de performance. Balayez les a priori.

 

Témoignez sur Le Petit Néo

Le Petit Néo est aussi un espace de parole. Partagez votre expérience en écrivant à notre rédaction redaction@lepetitneo.fr. Pour vous aider à rédiger votre témoignage, lisez nos consignes en ligne.

Le Petit Néo

 

Découvrez la page du ministère du Travail « Agir pour la lutte contre les discriminations à l’embauche ».

Sources : Ministère du travail et Institut Montaigne

 

Recevez les nouveaux articles du Petit Néo :

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *