Recrutons dans les quartiers !

recrutons dans les quartiers

Certains secteurs d’activité et métiers peinent à recruter alors que les quartiers ont un fort taux de chômage et des habitants talentueux et motivés : ce paradoxe ne peut plus durer. Le magazine Liaisons sociales a eu la bonne idée de mettre à la Une de son numéro de décembre 2015 « Diplômés des quartiers : recrutons-les ! ».

Comme l’explique le magazine, il est vrai que les quartiers ont des « talents à revendre ». Ils veulent faire leurs preuves mais se heurtent à la porte du marché du travail. Qui leur donnera leur chance ?

Malgré de nombreuses initiatives, la situation semble malheureusement peu évoluer. Selon une enquête menée en 2013 auprès des diplômés de 2010 (enquête Génération du Cereq), 17 % des bac+5 et plus issus des zones urbaines sensibles sont au chômage trois après l’obtention de leur diplôme, contre 9% pour ceux résidant dans d’autres zones. Ces chiffres démontrent qu’il y a urgence à agir.

La diversité est essentielle à notre travailler ensemble et à la performance de nos entreprises. Il est essentiel de le rappeler.

N’oublions pas non plus qu’il serait dommage de limiter l’approche recrutement aux seuls diplômés : dans les quartiers, des non-diplômés ont sans doute une motivation décuplée et un potentiel qui valent le détour !

Le cabinet Nouvelle Heure, spécialisé dans l’épanouissement au travail et signataire de la charte de la diversité, propose à ses clients de prendre en charge leurs recrutements en misant sur le potentiel plus que sur les diplômes et sans tenir compte de la zone de résidence : « Cette manière de procéder peut sembler aller de soi. Malheureusement, nous devons convaincre au quotidien pour défendre des candidats dont nous croyons au potentiel ! »

Les solutions recrutement de Nouvelle Heure.

Le Petit Néo

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *