Le burn out bientôt reconnu maladie professionnelle ? 2

Stressed Businesswoman --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Stressed Businesswoman --- Image by © Royalty-Free/Corbis

Stressed Businesswoman — Image by © Royalty-Free/Corbis

L’épuisement professionnel ou burn out pourrait prochainement être reconnu parmi les maladies professionnelles. C’est le sens de la proposition d’une trentaine de députés dans une tribune parue dans Le journal du dimanche.

Le burn-out est « un état d’épuisement physique, émotionnel et mental causé par l’implication à long terme dans des situations qui sont exigeantes émotionnellement ». (Pines et Aronson)

Le classement parmi les maladies professionnelles répond en réalité à un enjeu financier. Alors que les burn out conduisent à des arrêts maladie financés par la sécurité sociale, leur qualification de maladie professionnelle ferait basculer leur financement sur la branche des accidents du travail et des maladies professionnelles, qui est financée en quasi-totalité par les cotisations patronales.

Quelque part, il s’agirait donc de souligner que les burn out sont de la responsabilité de l’employeur. Que c’est l’entreprise qui a créé des conditions de travail menant à l’épuisement de son collaborateur.

A méditer.

D’autant qu’il n’est pas rare d’entendre des employeurs estimer que si l’un de leurs salariés est en burn out, c’est parce qu’il ne sait pas « s’organiser ». Qu’il s’est laissé submerger par la tâche. Sous-entendu, que c’est de sa responsabilité…

Rappelons que selon le code du travail l’employeur est responsable de la santé et de la sécurité de ses collaborateurs. Il lui appartient donc de réfléchir aux situations ayant entraîné un épuisement professionnel afin d’en éradiquer ou diminuer les causes.

Nouvelle Heure, prévention des risques psychosociaux

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Le burn out bientôt reconnu maladie professionnelle ?

  • Evelyne

    Le burnout a été considéré comme de la dépression puis comme une bonne excuse pour avoir un arrêt maladie. Pourtant cette maladie est bien réelle. Il était temps qu’elle soit reconnue. J’ajouterais que les médecins, et plus particulièrement ceux qui interviennent dans la médecine du travail, devraient être formés afin de la dépister

  • Laurent

    Il était temps que le burn out soit reconnu comme maladie professionnelle. Les victimes sont nombreuses et la pathologie est souvent confondue avec de la dépression.