Le forfait jours source de stress ?

l'express

l'expressDepuis 2000 et les 35 heures, le système du forfait jours permet de rémunérer les cadres sans se référer à leurs horaires, en leur accordant des jours non travaillés, en sus de leurs congés payés.

Alors que le Comité Européen des Droits Sociaux a déjà estimé que le forfait jours viole la Charte sociale européenne, la Cour de cassation étudie la légalité de ce système et devrait rendre sa décision dans les semaines qui viennent.

Sur L’Express.fr, la CFE-CGC explique qu’elle souhaiterait que ce régime soit mieux encadré pour qu’il soit moins générateur de stress pour les cadres.

Pour Marie-France Leflon, secrétaire nationale à l’emploi de ce syndicat, « De plus en plus de plaintes nous arrivent de la part de salariés qui se retrouvent avec une charge de travail difficilement soutenable, tiraillés entre leur besoin de flexibilité et les horaires collectifs propres à toute entreprise (réunions etc…). Par ailleurs, le forfait-jour est devenu un facteur d’inégalité salariale évident, dans la mesure où les salariés soumis à ce régime ne sont pas payés pour les heures supplémentaires qu’ils effectuent. »

Une remise en cause par la Cour de cassation du système du forfait jours, auquel sont soumis plus d’1,5 million de salariés, serait un coup de tonnerre pour les employeurs. Devront-ils entrer à nouveau dans la spirale des négociations ? Quelle que soit la décision de la Cour, le débat sur le forfait jours a le mérite de mettre en lumière les risques psychosociaux auxquels est soumise la population cadres.

Lire l’article publié sur L’Express/L’Expansion.

Partagez cet article :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *